Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un Site Unique

  • : LA CONSTITUTION EN AFRIQUE
  • : LA CONSTITUTION EN AFRIQUE est un espace d’expression, de réflexion et d’échanges dédié au(x) droit(s) constitutionnel(s) en mutation dans cette partie du monde
  • Contact

L'auteur



  BOLLE STEPHANE 

Stéphane BOLLE

Maître de conférences
HDR en droit public
Université Paul Valéry - Montpellier III 
 

Recherchez

Contribuez

 

Cliquez ici pour participer

Archives

BIENVENUE

La Constitution en Afrique est un espace d'expression, de réflexion et d'échanges dédié au(x) droit(s) constitutionnel(s) en mutation dans cette partie du monde.
Ce site propose un regard différent sur l'actualité constitutionnelle foisonnante des pays africains. Il ne s'agit pas de singer les gazettes ou les libelles, de s'abîmer dans une lecture partisane des constitutions, des révisions, des pratiques et des jurisprudences. Sans angélisme ni scepticisme, il urge d'analyser, en constitutionnaliste, une actualité constitutionnelle largement méconnue et passablement déformée.
La Constitution en Afrique se conçoit comme l'un des vecteurs du renouvellement doctrinal qu'imposent les changements à l'œuvre depuis la décennie 1990. La chose constitutionnelle a acquis dans la région une importance inédite. Il faut changer de paradigme pour la rendre intelligible ! C'est d'abord au constitutionnaliste de jauger le constitutionnalisme africain contemporain, ses échecs - toujours attestés -, ses succès - trop souvent négligés. Sans verser ni dans la science politique, ni dans un positivisme aveugle, le constitutionnaliste peut et doit décrypter la vie constitutionnelle, en faisant le meilleur usage des outils de la science actuelle du droit.
La Constitution en Afrique est enfin un forum, un lieu ouvert à la participation des chercheurs débutants ou confirmés qui souhaitent confronter leurs points de vue. N'hésitez pas à enrichir ce site de commentaires, de réactions aux notes d'actualité ou de lecture, de billets ou de documents. Vos contributions sont attendues.

Au plaisir d'échanger avec vous

 

 

Stéphane BOLLE
Maître de conférences HDR en droit public
Université Paul Valéry - Montpellier III

 

4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 11:17

 doctorat    

 

La thèse n’est pas un exercice académique comme les autres. Epreuve redoutable de fin de parcours universitaire, elle commande de mener sa recherche scrupuleusement, avec méthode, sans sacrifier ni la forme du produit fini, ni le fond du sujet retenu.

 

Sachant qu’une thèse soutenue n’est pas nécessairement une bonne thèse, le candidat au doctorat en droit public doit se distinguer par l’emploi judicieux des méthodes les plus éprouvées. Celles-ci sont notamment exposées :

 

·       sur le site Fondamentaux.org information et recherche, où vous pourrez consulter avec profit "La méthodologie de la citation en droit", "Evernote, un outil excellent pour la thèse" ou encore "Modèle Word pour la thèse" ;

·       dans "Le guide de la thèse en droit", guide rédigé par des privatistes mais exploitable par les publicistes ;

·       dans "De l'écrit universitaire au texte lisible", un opuscule très éclairant de Jean Ferreux.

 

Faîtes-en bon usage !

 

Stéphane BOLLE

Maître de conférences HDR en droit public

http://www.la-constitution-en-afrique.org/

  

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 10:06

Lome-2-tabous.jpg

 

Le colloque"Les tabous du constitutionnalisme en Afrique", organisé par le Centre de droit public (CDP) de l’Université de Lomé et le Centre de d’études et de recherche sur les droits africains et le développement institutionnel (CERDRADI-GRECCAP) de l’Université Montesquieu –Bordeaux IV, a effectivement eu lieu à Lomé, les 13 et 14 juin 2011.

En attendant la publication des actes de cette manifestation scientifique, LA CONSTITUTION EN AFRIQUE vous invite à prendre connaissance de "LA SYNTHESE DES TRAVAUX" établie par le professeur Alioune SALL

Bonne lecture !

Stéphane Bolle

Maître de conférences HDR en droit public 

 

Partager cet article

Repost0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 00:10

    montage CC internet

 

   

La jurisprudence des cours et conseils constitutionnels d’Afrique francophone est de plus en plus présente sur la toile. Quelques clics peuvent suffire pour rassembler arrêts, décisions et/ou avis indispensables à la réalisation d’une bonne thèse ou à l’expression d’une opinion éclairée de droit constitutionnel. Autant de données fiables qui tranchent avec celles vulgarisées sporadiquement et partiellement par les médias en ligne.

 

 Des sites publics – trop souvent méconnus ou sous-exploités – donnent désormais matière au constitutionnaliste, même si leur actualisation n’est souvent que sporadique. A titre d’illustrations, vous pouvez tirer profit des sites suivants :

 

  

   "Association des Cours Constitutionnelles ayant en Partage l'Usage du Français (ACCPUF)" 

 

    Cour Constitutionnelle du Bénin

 

    Conseil Constitutionnel du Burkina Faso

 

    Conseil Constitutionnel de Côte d'Ivoire 

 

    Haute Cour Constitutionnelle de Madagascar

 

    Cour Constitutionnelle du Mali

 

    Cour Constitutionnelle du Niger    

 

 

N’attendez pas trop longtemps pour vous documenter, car, sur la blogosphère des cours et conseils constitutionnels, des sites apparaissent et disparaissent. C’est ainsi que n’est plus aujourd’hui accessible la jurisprudence de la Cour Constitutionnelle du Togo (lien mort au 31/07/2011 : http://www.courconstitutionnelle.tg/). Sur l’excellent site  "Par ces motifs", suivez les vicissitudes de la blogosphère francophone.  Et faîtes des sauvegardes !

 

 

 

Toutes ces facilités, inconnues de bien des générations de curieux et de doctorants, ne dispensent évidemment pas d’exploiter objectivement, prudemment et méthodiquement, les documents rassemblés.

 

 

 

Stéphane BOLLE

Maître de conférences HDR en droit public

http://www.la-constitution-en-afrique.org/

 



 

 

Partager cet article

Repost0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 11:00
Disquettes
 
Le droit électoral africain est désormais à la portée de tout internaute. En quelques clics, vous pouvez désormais rassembler nombre de matériaux juridiques indispensables à la réalisation d’une bonne thèse ou à l’expression d’une opinion éclairée de droit électoral.
Toute une kyrielle de sites publics – trop souvent méconnus – s’offre à vous. C’est ainsi que de nombreuses commissions électorales (cf. Droit des élections. Et les CENA, CENI, CEI, ONEL et autres ELECAM?  ) sont présentes sur la toile et vulgarisent des données essentielles, trop souvent tronquées par les médias en ligne. A titre d’illustrations, vous pouvez tirer profit des sites suivants :
·        La CEI de Côte d'Ivoire
·        La CENA du Bénin  
·        La CENI de la République Malgache       
 
2011 étant une année riche en élections, vous pourrez certainement repérer d’autres sites. N’hésitez pas à les communiquer par voie de commentaires. Et n’attendez pas trop longtemps pour vous y documenter, car, sur la blogosphère des commissions électorales, des sites apparaissent et disparaissent, au gré des périodes électorales et des changements de législation.   
Toutes ces facilités, inconnues de bien des générations de curieux et de doctorants, ne dispensent évidemment pas d’exploiter objectivement, prudemment et méthodiquement, les documents rassemblés.

 
Stéphane BOLLE
Maître de conférences HDR en droit public
  
 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 14:55

  

blanc-copier-coller-femmes design

Source : http://www.spreadshirt.fr/blanc-copier-coller-femmes-C4416A6705956

 

A l’heure d’internet, le plagiat constitue une plaie (cf. "Haro sur le plagiat!"). Un ministre et des écrivains et des scientifiques ont été récemment pris en flagrant délit de tromperie intellectuelle. Le phénomène prend aujourd’hui un ampleur inquiétante à l’Université : des étudiants en master ou licence ainsi que des doctorants s’abîment à plagier. Les uns trompent délibérément : ils parient sur le « pas vu pas pris » pour abuser des universitaires pas toujours vigilants. Les autres n’ont pas la claire conscience de tromper : ils considèrent que « la fin justifie les moyens » et mobilisent toutes les ressources disponibles pour pallier leur paresse et/ou médiocrité intellectuelle.

 

Force est de constater que des jeunes thésards appartiennent à la seconde catégorie de tricheurs, qui plagient (presque) sans le savoir et dévalorisent la recherche à l’Université. Pour ne pas commettre l’irréparable, pour ne pas succomber à la tentation, LA CONSTITUTION EN AFRIQUE  vous invite à tirer toutes les leçons des contributions d’universitaires parues sur le site dédié:  http://www.plagiat-recherche.fr/.

 

Avant d’entamer, de poursuivre ou de finaliser une thèse, un article ou une communication, vous avez tout intérêt à suivre les saines mises en garde qui vous sont adressées et les doctes conseils qui vous sont prodigués dans :

·        "Citer les sources! Oubli, plagiat et autoplagiat. A partir des incivilités et inconduites en recherche..." , par Geneviève Koubi

·       "Plagier une thèse de droit privé n'est pas seulement une affaire privée", par Gilles J. Guglielmi

·     "Plagiats: la bibliographie-alibi ou la stratégie de la lettre volée", par Jean-Noël Darde

·  "Guillemets guillerets pour ne pas plagier...", par Geneviève Koubi

· " Protéger les idées ?" , par Geneviève Koubi et Gilles J. Guglielmi 

 

  

Et, n’oubliez pas : plagier, c’est tromper !

 

Stéphane Bolle

Maître de conférences HDR en droit public

  

 

  

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 08:40

livre

 

 

L’année 2010 a vu la parution d’ouvrages susceptibles de nourrir la réflexion de tout constitutionnaliste africaniste. LA CONSTITUTION EN AFRIQUE vous en propose une sélection.

 

Lisez la suite ICI  

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 18:40

 

jean louis ESAMBO

 

 

Comment penser le droit constitutionnel aujourd’hui en Afrique ?

La question habite les abonnés et visiteurs de LA CONSTITUTION EN AFRIQUE.

 

Jean-Louis ESAMBO KANGASHE, Professeur de Droit public à l’Université de Kinshasa, auteur de la thèse "La Constitution congolaise du 18 février 2006 à l'épreuve du constitutionnalisme", propose une ébauche de réponse dans

 

"DU REALISME CONSTITUTIONNEL AU REALISME EN DROIT CONSTITUTIONNEL, VERS QUEL MODELE DE CONSTITUTIONNALISME EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO?"

 

Selon la formule académique consacrée, LA CONSTITUTION EN AFRIQUE n’entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises par l’auteur.

 

Au plaisir d’échanger

   

Stéphane BOLLE
   Maître de conférences HDR en droit public 
 

 

 

  

 

  

 

 

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 08:42

annales Mada

 

Connaissez-vous MADA REVUES, un site du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de la République Malgache ?

Ce portail des anciennes revues malgaches est une précieuse mine documentaire pour le chercheur et, notamment, pour le juriste qui peut consulter en ligne les Annales de l’Université de Madagascar – Droit.

Parmi les articles désormais disponibles, votre serviteur a sélectionné celui de Franck Moderne, "Le Conseil Supérieur des Institutions de la République Malgache", Annales de l'Université de Madagascar - Droit, volume 5, 1968, pp. 9-85 .

Cette remarquable étude présente un double intérêt en 2010 : elle témoigne de l’implantation ancienne de la justice constitutionnelle à Madagascar ; d’une grande rigueur scientifique, très documentée - mais datée - elle devrait inspirer les réflexions contemporaines sur la justice constitutionnelle.

Pour que cessent d’avoir droit de cité les articles ou thèses bâclés !

 

Stéphane BOLLE
  
 Maître de conférences HDR en droit public

http://www.la-constitution-en-afrique.org

 

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 15:49

AFRIQUE

 

 

Image tirée de http://www.akwaba-afrique.com/

 

LA CONSTITUTION EN AFRIQUE se fait l'écho de toutes les manifestations scientifiques susceptibles d’intéresser les constitutionnalistes qui, travaillant sur l’Afrique, souhaitent mieux contextualiser leurs recherches et échanger avec les spécialistes de d’autres disciplines.

L’Institut International de Recherche, Politique de Civilisation de l’Université de Poitiers et les Universités du Togo organisent un séminaire décentralisé pluridisciplinaire, à l’Université de Lomé , du 16 au 18 novembre 2010, sur le thème « Changer de voie ».

Je vous invite à prendre connaissance de L'APPEL A CONTRIBUTIONS.

Bonnes recherches !

 

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 15:54

TABOUS JUIN 2011

 

 

Le Centre de droit public (CDP) de l’Université de Lomé et le Centre de d’études et de recherche sur les droits africains et le développement institutionnel (CERDRADI-GRECCAP) de l’Université Montesquieu – Bordeaux IV, organisateurs du colloque de Lomé "L'Afrique et l'internationalisation du constitutionnalisme: actrice ou spectatrice?" (cf. la synthèse ICI ), ont programmé une nouvelle manifestation scientifique, sur le thème : « Les tabous du constitutionnalisme en Afrique ».

LA CONSTITUTION EN AFRIQUE vous invite à prendre connaissance de

L'APPEL A COMMUNICATIONS

« Lomé II » devrait se tenir les 13 et 14 juin 2011.

 

 

Stéphane Bolle 

Maître de conférences HDR en droit public 

http://www.la-constitution-en-afrique.org/

 

Partager cet article

Repost0